Les internautes émus par le témoignage d'une jeune maman sur la violence conjugale

Dans une vidéo publiée sur Facebook, une jeune femme irlandaise de 26 ans, Emma Murphy, dénonce les violences conjugales envers les femmes. C'est avec émotion et un œil au beurre noir, qu'elle raconte son histoire après avoir été frappée par son compagnon. 

Elle raconte qu'elle a longtemps hésité avant de publier cette vidéo et ajoute: "Je me suis dit qu'il fallait que je le fasse pour mes enfants et moi. Je dois réveiller les consciences de toutes les femmes". L'homme qu'elle considérait comme l'amour de sa vie l'a trompé une première fois explique-t-elle. Bien qu'elle lui ai laissé une seconde chance, il a recommencé. Lorsqu'elle décide de le confronter, son compagnon la frappe au visage. Ce n'était pas une première. 

Elle raconte : "l'année passée, il m'a ouvert le crâne et avant ça, il m'avait donné un coup de poing". Après ces événements tragiques,son ex-conjoint, et peut-être son entourage (elle ne précise pas) ne cessait de lui répéter qu'elle était paranoïaque, instable, et folle. Encore aujourd'hui, son ancien compagnon affirme que son instabilité la tuera. Et après s'être fait battre une nouvelle fois, elle dénonce finalement avec force et courage cette violence physique et psychologique : "Même une fois, c'est inacceptable. Et être forcée de considérer cela comme acceptable, c'est encore pire [...] c'est de la torture pshychologique".

Cette jeune maman s'inquiète particulièrement pour ses enfants. Dans la vidéo, elle confie qu'ils sauront que leur papa a frappé leur maman. "C'est quelque chose que les enfants ne devraient jamais voir. Ils ne devraient voir aucune violence" confie-t-elle avec émotion. 

Enfin, elle appelle toutes les femmes dans la même situation à trouver le courage et fuir cette violence, autant physique que psychologique.

Cet appel semble plutôt réussi puisque la vidéo a déjà été visionnée plus de 6 millions de fois depuis le 6 juillet et partagée plus de 100 000 fois. Les commentaires de soutien ne cesse, quant à eux, d'augmenter, désireux de faire part de leur tristesse, de leur émotion et de leur solidarité face à cette histoire. 

Lire l'article et voir la vidéo

Partagez partager