Approches d’intervention

La Fédération adhère aux approches d'intervention ou pratiques suivantes et s'engage à travailler en cohérence avec les objectifs, stratégies et défis qui en découlent :

L'intervention féministe

L'intervention féministe, telle que définie par Corbeil et Marchand, s'articule autour des objectifs suivants :

  • soutenir et respecter les femmes dans leurs démarches ;
  • faire alliance avec les femmes et établir un lien de confiance ;
  • favoriser l’empowerment des femmes ou la reprise de pouvoir sur leur vie ;
  • travailler à la conscientisation des femmes en prenant en compte la pluralité et la complexité des expériences d'oppression ;
  • favoriser des rapports égalitaires ;
  • briser l'isolement des femmes et développer leur solidarité ;
  • lutter pour un changement individuel et social.

L'intervention féministe intersectionnelle

L’intervention féministe intersectionnelle vise, pour sa part :

  • à établir des interfaces entre toutes les formes d’oppression ;
  •  à développer des stratégies inclusives ;
  • à incorporer la réalité des groupes qui ont été, et demeurent encore, marginalisés ou minorisés.

Dans cette perspective, l’approche intersectionnelle propose, entre autres :

  • d’examiner le rôle de certaines composantes identitaires (le sexe, l'origine ethnique, les handicaps, la religion, etc.) ainsi que les effets subséquents occasionnés par les positions sociales, telle que le statut socio-économique ;
  • d’explorer l’influence que cette configuration singulière et complexe exerce sur l’identité personnelle et sociale des femmes ;
  • de viser à ce que toutes les femmes aient accès à l’égalité ;
  • de s’assurer de s’attaquer à l’ensemble des discriminations et des obstacles auxquels sont confrontées les femmes.

La démarche d'appropriation évolutive

On entend par la démarche d'appropriation évolutive, ou le « tendre vers », la concrétisation de l'idéologie et des approches mises de l'avant par la Fédération. C'est aussi reconnaitre que les objectifs, stratégies et défis sont pluridimensionnels et nécessitent un travail constant.

Cette démarche nous permet de viser des objectifs, un but commun ou des pratiques prometteuses. Son expérimentation se fait en harmonie, collaboration et convergence, de façon réaliste et réalisable.

De plus, en cohérence avec le mode de gestion participative féministe, nous adoptons un rythme qui permet de traverser notamment les étapes d'information, de conscientisation, de réflexion, de partage, d'expérimentation et d'évaluation. Celles-ci tiennent compte du fait que diverses personnes sont impliquées dans ce processus évolutif vers l'atteinte des résultats.