Aux arts, citoyennes - du 4 au 18 novembre et du 10 au 16 décembre

Le Centre de recherches et d'activités culturelles et communautaires pour les diversités et ses partenaires, La Rue des femmes, l'Auberge Madeleine, la Mission Old Bewery – Pavillon Patricia Mackenzie et le Centre des femmes de Montréal, ont le grand plaisir de vous inviter à visiter l’exposition de créations artistiques originales  ̶  profondément humaines   ̶  réalisées par des femmes, avec un vécu de violence, soutenues par l'ensemble de ces organismes.

Dans l'élan impulsé par le CReACC-DiversitéS (Centre initiateur-concepteur du projet, commanditaire matériel et coordonnateur de ce programme d'art communautaire), les organismes partenaires d'« Aux arts, citoyen.ne.s » ont proposé à des femmes de personnaliser – de façon artistique, totalement libre – leur vécu de violence sur des mannequins de vitrine commerciale.

Des femmes nous parleront ici de leur vécu de violence. Les arts les ont aidées à retrouver leur pouvoir de dire et d'agir. Mais en nous parlant d'elles, ne nous disent-elles pas également quelque chose de nous et de notre société?

Toujours est-il qu'Aux arts, citoyen.ne.s rassemblera les créations de femmes courageuses et généreuses de partager leur vécu, et parfois leur intimité même, avec tout.e un.e chacun.e. Plusieurs d'entre elles seront d'ailleurs présentes en personne lors du vernissage. Si les arts leur ont généralement redonné un pouvoir d’agir et déjà plus de goût à la vie, les ateliers de ce programme auront été très restructurants et porteurs d’espoir et de soutien au quotidien pour ces femmes. En exposant les fruits de leur création, elles nous donnent ici à voir l’invisible à nos yeux et nous invitent à ne pas oublier ce qui demeure encore trop fréquent et si souffrant pour elles et pour d’autres... 

L'actualité des femmes autochtones du Québec et du Canada, et des femmes du monde en général, force l'importance et l'urgence d'écouter sérieusement leurs voix, ce qu'elles ont à dire et à nous dire... 

Question de société, face cachée de l’égalité en démocratie, les violences envers les femmes nous sont ici dépeintes par les premières concernées, que le pouvoir des arts contribue à libérer. 

  • Où : au Centre culturel Simon Bolivar, 394, boul. De Maisonneuve Ouest
  • Quand : du 5 au 18 novembre, et du 10 au 16 décembre 2015, de 14h à 20h

Événement facebook

Partagez partager