Collaborations

De nombreux organismes travaillent en concertation et en collaboration à la promotion et à la défense des droits des femmes, vivant de multiples problématiques sociales, et de leurs enfants. Voici les groupes, regroupements ou alliances dont la Fédération des maisons d'hébergement pour femmes est membre.

Le Collectif de recherche féministe anti-violence (FenAnVi) se veut un espace stimulant visant à développer et à soutenir les recherches, les interventions sociales et les actions militantes s’inscrivant dans luttes féministes contre les violences faites aux femmes. Ses activités s’inscrivent dans une démarche de réciprocité et de co-construction des savoirs impliquant chercheur.e.s, les étudiant.e.s, les intervenant.e.s et les militant.e.s féministes et pro-féministes.  

 

La Coalition regroupe des organismes publics, parapublics, communautaires et non gouvernementaux concernés par l’enjeu de la traite et/ou qui offrent de l’assistance et du soutien aux personnes à risque, aux prises ou ayant vécu la traite de personnes dans la province du Québec. La Coalition est préoccupée par les enjeux de traite des personnes sous toutes ses formes, internationale aussi bien que nationale, pour fins de travail forcé ou exploitation sexuelle.

Des artistes se regroupent, une fois l’an, pour réaliser une exposition collective de toiles d’un même format 10’’ x 10’’, pour un prix unique de 100$. Chaque artiste offre une toile à la Fédération des maisons d'hébergement pour femmes, et leur remet 10% du produit des ventes.

Chaque année en novembre, des organisations féministes lancent la Campagne des 12 jours d’action pour l’élimination de la violence envers les femmes.

La Marche mondiale des femmes est neé du mouvement des femmes du Québec. En 1995, un événement marquant et unique s'organise, la marche Du pain et des roses, qui a réunit des dizaines de milliers de femmes. Le succès de cette marche et la présence de nombre de personnalités internationales encouragent à répéter et grandir l'expérience. Depuis, le mouvement est en croissance et nous espérons que rien ne l'arrêtera, En 2014, la coordination québécoise de la marche mondiale des femmes se dotera d'un nouveau site Internet.

L'année 2015 sera marquante : nous célébrerons en effet les 20 ans de cette création toute québécoise et féminine. C'est donc un rendez-vous.

Le Centre de recherche interdisciplinaire sur la violence familiale et la violence faite aux femmes (CRI-VIFF) regroupe des chercheurs-es, des intervenants-es des milieux de pratique institutionnels et communautaires ainsi que des étudiants-es qui poursuivent un même objectif, celui de contribuer à l’avancement des connaissances sur la violence familiale et la violence faite aux femmes.

La FFQ travaille solidairement et en alliance avec d’autres groupes à la transformation des rapports sociaux de sexe dans toutes les activités humaines pour favoriser le développement de la pleine autonomie des femmes et la reconnaissance véritable de l’ensemble de leurs contributions à la société.

Le Groupe des 13 est une coalition de groupes, de regroupements et de tables de groupes de femmes qui œuvrent à l’échelle provinciale et régionale à la défense des droits des femmes, dans des domaines aussi variés que l’emploi, l’immigration, la santé, le handicap, l’hébergement des victimes de violence, le soutien aux femmes aux prises avec la prostitution, l’accès aux droits, la place des femmes en politique, la justice, etc.

Fondée en 1963, la Ligue des droits et libertés est un organisme à but non lucratif, indépendant et non partisan, qui vise à faire connaître, à défendre et à promouvoir l’universalité, l’indivisibilité et l’interdépendance des droits reconnus dans la Charte internationale des droits de l’Homme. La Ligue des droits et libertés est affiliée à la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH).

Le Protocole UQAM/Relais-femmes, géré au Service aux collectivités, vise à répondre aux besoins de recherche, de formation, de vulgarisation et de consultation/expertise de ces groupes en faisant la liaison avec les ressources féministes de l’UQAM.

Le Réseau d’action pour l’égalité des femmes immigrées et racisées du Québec propose une approche féministe adaptée à la réalité féminine immigrante et racisée du Québec. Il vise à favoriser la concertation entre les femmes immigrées et racisées du Québec, la recherche, la recherche-action, le partage des connaissances et des pratiques, la formation, le développement d’une analyse propre et la définition de revendications prioritaires pour les femmes immigrées et racisées du Québec ainsi que la mobilisation autour d’enjeux communs et de toute activité favorisant l’autonomie et l’égalité de ces femmes.

Un forum national permettant aux dirigeantes et aux membres des maisons d’hébergement pour femmes et des maisons de transition au Canada d’échanger des idées et de partager des ressources.

L’organisme vise à unir le mouvement global des maisons d’hébergement pour femmes pour mettre un terme à la violence faire aux femmes et aux enfants.

Au service de l’ensemble de la population du Québec depuis 1987, SOS violence conjugale offre des services d’accueil, d’évaluation, d’information, de sensibilisation, de soutien et de référence bilingues, gratuits, anonymes et confidentiels 24h sur 24 – sept jours sur sept aux victimes de violence conjugale et à l’ensemble des personnes concernées par cette problématique. SOS violence conjugale souhaite ainsi contribuer à améliorer la sécurité de toutes les victimes de violence conjugale.

La Table est avant tout un lieu de mobilisation, de réflexion et d'analyse qui se donne notamment pour mandat de développer des analyses critiques portant sur différents aspects entourant le système de santé et de services sociaux en général, de même que sur toute politique pouvant avoir un impact sur la santé et le bien-être de la population.