Campagne CA$$$H : Réaction au budget à l’issue de l’action « Haute pression » !

Montréal, le 29 mars 2018 – Depuis novembre 2017, plus de 275 personnes représentant de nombreux organismes communautaires autonomes en santé services sociaux (OCASSS) ont assuré une présence assidue dans les gradins de l’Assemblée nationale. Elles en ont profité pour rencontrer des députéEs, dans le cadre d’une trentaine de journées d’actions. Par l’action Haute Pression, elles ont porté le message de rehausser le financement du programme de soutien aux organismes communautaires (PSOC) pour les 3 000 OCASSS et d’accorder une indexation de 3,25%.

Plus de 45 députéEs des 4 partis ont été rencontréEs. « Pour nous, il s’agit d’un pari réussi. L’ampleur de la mobilisation a permis de transformer la perception et la compréhension qu’ont les éluEs du rôle des organismes dans leur circonscription et pour le développement du Québec », se réjouit Renée Ouimet, membre du comité de coordination de la campagne CA$$$H (Communautaire autonome en santé et services sociaux – Haussez le financement).

Budget provincial 2018-2019

Malgré cette forte mobilisation et les besoins grandissants des groupes, le budget annonce peu de nouveaux investissements. Plutôt que d’attendre 4 ans pour recevoir le 15M$ annoncé l’année dernière, le budget du 27 mars l’accorde, dès cette année, en y ajoutant 2M$. Ce montant n’est donc pratiquement qu’une nouvelle répartition de l’engagement de l’an passé. Le gain principal pour les groupes est donc d’avoir accès dès cette année à ce 17M$. Cependant aucun autre investissement n’est prévu pour les prochaines années.

Le lendemain du dépôt du budget le ministre de la Santé et des Services sociaux, Monsieur Gaétan Barrette, a répondu aux questions du député Dave Turcotte, dans le cadre de la Commission plénière sur l’étude des crédits provisoires pour l’année financière 2018‑2019. « À notre grand étonnement, le ministre y a affirmé que le 17M$ avait 2 fonctions distinctes : 10M$ pour le rehaussement des organismes et 7M$ pour les salaires, rapporte Nicholas Legault, membre du comité de coordination de la campagne CA$$$H. Les organismes se réjouissent que le gouvernement tienne enfin compte de la hausse de leurs frais de fonctionnement. Mais il s’agirait d’un inquiétant précédent si les groupes devaient dépenser une partie de leurs subventions à des postes budgétaires choisis par le MSSS. Nous demandons à la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie, Madame Lucie Charlebois, de confirmer que le PSOC continuera de respecter l’autonomie des groupes. »

Ni les données du budget déposé, ni les réponses d’hier du Ministre Barrette ne précisent la part des sommes allant au financement à la mission globale, et celle prévue pour l’indexation annuelle. La campagne CA$$$H demande à la ministre Charlebois, de préciser les intentions de son gouvernement à cet égard, compte tenu de l’importance de cette question pour les OCASSS. « L’an dernier, nous avons reçu 0,7% d’indexation. Dans un tel contexte, quel organisme peut arriver à payer les augmentations de loyer, des charges sociales, des salaires sans s’épuiser ou couper dans les activités. Les groupes gèrent de la décroissance, c’est-à-dire qu’ils s’appauvrissent chaque année, souligne Mercédez Roberge, porte-parole de la campagne CA$$$H. Une indexation annuelle de 3,25% ferait une grande différence pour les groupes et conséquemment pour le soutien des communautés, notamment des plus vulnérables ».

Dans le cadre de l’action Haute Pression, la plupart des députéEs semblaient sensibles à cette réalité et nous espérons que le gouvernement s’est gardé une marge de manœuvre en vue d’accorder cette indexation.

Rappelons que le manque à gagner annuel des groupes est à la hauteur de 355M$. « Malheureusement, le 17M$ accordé en 2018-2019 ne permettra pas de consolider le budget de base de tous les groupes », poursuit Madame Ouimet. Mentionnons que le budget des dépenses du MSSS augmente de 4,8%, tandis que l’enveloppe pour les groupes communautaires n’augmente quant à elle que de 3,7%.

Choix sociaux

La campagne CA$$$H invite la population à consulter L’heure des comptes, un palmarès de dépenses gouvernementales. « Ce décompte prouve que les choix du gouvernement actuel pourraient être différents, affirme Monsieur Legault. Par exemple, des médecins spécialistes touchent 65,95$ chaque fois qu’ils mettent une jaquette pour s’occuper d’un patient en isolement atteint d’une maladie contagieuse, comme la grippe ou la gastro. Pour bien des groupes, ces primes représentent le salaire de trois personnes pour une heure de travail. Où est la cohérence sociale? ».

Les groupes restent combatifs et talonneront les personnes en lice pour les prochaines élections. « Les 3 000 organismes communautaires que nous représentons forment un incroyable réseau de solidarité. Ils contribuent à faire du Québec une société plus juste et équitable, à améliorer le bien-être de la population », conclut Madame Roberge. « Les candidatEs qui connaissent bien leur territoire connaissent aussi l’importance des OCASSS. La campagne CA$$$H ne manquera pas de les interpeller sur cet enjeu ».

- 30 -

Renseignements :
Alexandra Pierre, responsable des communications
438-838- 2482 (cellulaire), casssh@trpocb.org

Mots clics : #Casssh, #HautePression, #OCASSS

Partagez partager