De la couleur contre la douleur, 9e édition : mettre fin aux violences envers les femmes

St Lambert, le 22 novembre 2017. En présence de sa porte-parole, Debbie Lynch-White, le Collectif des artistes de cœur a lancé aujourd’hui la 9e édition de l’expo vente de tableaux d’artistes De la couleur contre la douleur, dont une partie des profits est versée à la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes (FMHF).

« Il ne faut pas manquer cet événement ! d’affirmer madame Lynch-White. J’ai été conquise par la qualité et la diversité des œuvres. L’importance de la cause vaut le déplacement aussi ! Je serai très heureuse de rencontrer les gens qui viendront me saluer ! »

Ce sont 39 artistes qui présentent près de 700 œuvres originales d’un seul format au prix unique de 100 dollars. Le collectif des Artistes de cœur s’est donné comme mission de promouvoir la démocratisation de l’art visuel, le talent des artistes d’ici et de soutenir une cause importante : l’éradication des violences envers les femmes.

L’importance de la cause

Une partie des profits de cet événement est donc remise à la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes : partenaire de l’événement depuis le début. « Nous sommes très fières de contribuer à la mission importante de la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes ! Les violences envers les femmes ne devraient plus exister au 21e siècle et nous pensons fondamental de s’investir concrètement » de mentionner Sylvie Santerre, coordonnatrice de l’événement.

Manon Monastesse, directrice de la FMHF, remercie les artistes et rappelle l’importance de l’implication de chacune et chacun. « Une femme sur trois subira des agressions sexuelles ou de la violence conjugale dans sa vie dans le Québec de 2017. Il faut donc que la société entière s’empare de cette question et agisse pour mettre fin à cette pandémie ! Nous sommes très sensibles au travail et à l’engagement de ces artistes. »

La Fédération

La FMHF représente 36 maisons d’hébergement à travers le Québec qui accueillent chaque année près de 3 000 femmes et leurs 1 500 enfants, victimes de violences conjugale et familiale, d’agression et d’exploitation sexuelles, de traite à des fin d’exploitation ou de travail forcé, de violences basées sur l’honneur, etc. Elles n’arrivent plus à répondre aux besoins et doivent refuser annuellement entre 6 000 et 10 000 demandes d’hébergement faute de place disponible au moment de l’appel.

Cet événement s’inscrit dans la campagne internationale des 12 jours d’action pour l’élimination des violences envers les femmes qui a lieu chaque année du 25 novembre (journée internationale pour l’élimination des violences envers les femmes) au 6 décembre (jour de commémoration de la tuerie de Polytechnique).

Merci à nos commanditaires 

- 30 -

Marie-Hélène Senay

mhsenay@fede.qc.ca 

438 929 2201 

Partagez partager