La Maison Marie-Rollet réagit à l’entrevue de Dany Côté diffusée sur la chaîne de TVA mercredi le 25 avril dans la sordide histoire de la petite Rosalie.

Québec le 26 avril 2018 - La Maison Marie-Rollet vient en aide aux femmes violentées et en difficulté ainsi qu’aux enfants dont elles ont la garde. La Maison vise à offrir un lieu d’hébergement sécuritaire, le recouvrement de la santé et du bien-être de notre clientèle ainsi que la diminution des problèmes qui compromettent l’équilibre, l’épanouissement et l’autonomie des femmes et des enfants.

La Maison Marie-Rollet offre un service d’accueil et d’hébergement 24 heures par jour, 7 jours par semaine ainsi que des services psychosociaux par des professionnelles en relation d’aide : écoute téléphonique, intervention individuelle et de groupe, accompagnement durant les démarches, information et références.

Nous tenons à réagir à la suite d’une entrevue réalisée par Dany Côté sur les ondes de TVA hier en lien avec le meurtre de la petite Rosalie. La personne interviewée ne résidait plus à notre Maison au départ de madame Audrey Gagnon. Elle était donc absente. De plus, lorsque nous devons mettre fin au séjour d’une femme, c’est que les motifs sont très importants.

Dans ce cas, nous ne pouvons pas nommer la cause du départ, mais tenons à mentionner que la situation a rapidement été rapportée aux autorités appropriées. Par ailleurs, madame Gagnon se dirigeait chez un membre de son réseau social pour la soirée en attendant une autre place dans une autre ressource. Il est important de mentionner que madame a quitté notre ressource le 12 avril dernier et que sa fille a été retrouvée cinq jours plus tard, contrairement aux propos tenus sur les ondes de TVA.

Nous trouvons extrêmement déplorable l’impact que cette entrevue a sur la sécurité de notre ressource d’hébergement, les femmes, les enfants et son personnel.

Tant que le dossier d’Audrey Gagnon sera sous enquête, les responsables de la Maison Marie-Rollet n’accorderont aucune entrevue et ce, afin de continuer de répondre aux besoins des femmes et des enfants que nous hébergeons.

Nous profitons de cette tribune pour transmettre nos condoléances à la famille et aux proches de Rosalie.

- 30 -

Marie-Céline Fortin, présidente du conseil d’administration
Nancy-Anne Walsh, directrice

Partagez partager