Semaine nationale de l'action communautaire autonome : pourquoi la TRPOCB est-elle fière de contribuer au progrès social !

Montréal, le 22 octobre 2019 – Qu’ont en commun les CLSC, les CPE, les contrats de téléphone cellulaire, les logements sociaux, l’équité salariale, le mariage entre conjoints.es de même sexe et les services d’aide juridique?

Réponse : tous sont liés à des victoires collectives réalisées grâce à la contribution des luttes menées par les groupes communautaires. C’est pourquoi la Table des regroupements provinciaux d’organismes communautaires et bénévoles tient à souligner la Semaine nationale de l’action communautaire autonome. Sous le thème « Nos luttes, nos victoires », la Semaine vise à rappeler ces grandes victoires collectives et sociales.

En effet, pensons aux cliniques communautaires, créées dans les années 1960 par des infirmières, des citoyennes et des citoyens, qui ont directement inspiré la mise en place du réseau des CLSC. Pensons également aux garderies populaires, créées dans différents quartiers de Montréal par les comités de parents dans les années 1970 : elles ont fourni l’inspiration de base au réseau des centres de la petite enfance (CPE), un modèle unique qui fait aujourd’hui la fierté́ du Québec! Les organismes communautaires ont aussi été parmi les premiers à offrir des services d’aide juridique aux personnes n’ayant pas les moyens de se payer un avocat, inspirant ainsi tout le modèle étatique de l’aide juridique. Est- ce que les conjoints.es de même sexe auraient pu se marier et constituer des familles sans les luttes des groupes LGBTQIA+? Est-ce qu’il y aurait eu des logements sociaux sans l’action des comités de locataires? Est-ce qu’on aurait cheminé vers l’équité́ salariale sans la lutte des femmes? Pourrait-on briser nos contrats de téléphone cellulaire sans la lutte des associations de consommateurs?

Plus près de nous aujourd’hui : la toute récente approche de gériatrie sociale mise de l’avant par l’actuel gouvernement est directement inspirée de ce qui se fait dans les centres communautaires pour aînés-es. Mentionnons aussi toute l’attention grandissante accordée aux enjeux de santé mentale, notamment grâce au travail acharné et concerté des groupes communautaires en prévention du suicide, en intervention et défense des droits des personnes vivant avec un trouble de santé mentale et des groupes œuvrant auprès des jeunes.

Se remémorer ces combats permet de comprendre que le mouvement communautaire a, depuis toujours, été une locomotive qui tire notre société vers le haut, en mettant sur pied des modèles et des solutions originales, adaptées aux besoins exprimés par les populations.

La Semaine nationale de l’action communautaire autonome, coordonnée par le Réseau québécois de l’action communautaire autonome (RQ-ACA), se déroule du 21 au 25 octobre. L’objectif est de valoriser le travail des 4 000 organismes communautaires composant son réseau et de rendre hommage aux 60 000 travailleuses et travailleurs ainsi qu’aux 425 000 bénévoles qui s’activent quotidiennement en son sein. À l’occasion de cette Semaine, les organismes de partout au Québec souligneront, à leur manière, leur fierté d’appartenir à un mouvement qui contribue à bâtir le filet social québécois.

- 30 -

Pour information : 

Marie-Sophie Villeneuve
Responsable des communications
Table des regroupements provinciaux d’organismes communautaires et bénévoles
info@trpocb.org | 514-844-1309 | 438-497-3092 (cellulaire)

Partagez partager