Convention interaméricaine pour la prévention, la sanction et l’élimination de la violence contre les femmes

Adoptée le 6 septembre 1994 par l’Organisation des États américains et entrée en vigueur le 3 mai 1995 est, avec 33 États parties, cette  convention est la plus largement ratifiée au sein du système de protection interaméricain des droits humains. Elle reconnait explicitement le droit de la femme à une vie sans violence, tant dans les sphères privée que publique.