Exposition Renaissance de mon essence

L'artiste-peintre Nathalie T présentera ses œuvres abstraites lors de son exposition, Renaissance de mon essence, présentée à la bibliothèque Georges-Dor, du 26 septembre au 22 octobre. Celle qui a vécu 25 ans de violence conjugale veut adresser son message aux femmes victimes de violence.

Nathalie T s'est sortie de cette spirale de violence, en 2012, grâce au soutien indéfectible de la maison d'hébergement Carrefour pour Elle de Longueuil. La mère de trois enfants a ensuite entamé sa reconstruction, les pinceaux à la main, mais aussi en témoignant devant des victimes d'abus.

Depuis cinq ans, elle a fait plusieurs interventions dans les centres pour femmes battues.

«Lorsque j'étais au bord du gouffre, j'ai eu la chance d'être épaulée par des intervenantes compétentes, indique-t-elle. Elles m'ont permis d'amorcer une recherche profonde afin que je puisse accomplir ma transformation, que je devienne l'artisane de ma libération et de mon propre bonheur. Je leur suis très reconnaissante et aujourd'hui, je peux dire que je suis fière de mon cheminement», confie l'artiste, qui a par ailleurs monté sa propre entreprise de nettoyage.

C'est aussi grâce à l'organisme que la mère de trois grands enfants a renoué avec sa créativité. En 2012, elle a participé à un atelier de création au Zocalo, centre d'artistes en arts imprimés, et a exposé dans les bibliothèques Georges-Dor et Raymond-Lévesque. Depuis, Nathalie T n'a plus cessé de peindre.

«Lorsque je peins, c'est instinctif, je suis dans le moment présent, précise-t-elle. J'ai retrouvé une partie d'estime et d'épanouissement grâce à la peinture. Je serais heureuse que mon parcours puisse inspirer d'autres femmes.»

À l'automne 2016, l'artiste a participé au 24e Expo-concours de La Prairie et a eu la joie de remporter le premier prix Desjardins Choix du maire.

Le vernissage de sa première exposition, Renaissance de mon essence, soutenue par le Conseil des arts de Longueuil, aura lieu le 26 septembre de 18h à 21h, à la bibliothèque Georges-Dor.

Pour démontrer sa reconnaissance à la maison d'hébergement Carrefour pour Elle, l'artiste s'engage à offrir 15% des recettes de la vente de ses toiles. Elle procédera également au tirage au sort d'une œuvre, dont les recettes des billets seront aussi remises en totalité à la fondation de l'organisme.

Source : Le courrier du sud 

 

Partagez partager