Comité d'examen des décès liés à la violence conjugale | Agir ensemble pour sauver des vies

Décembre 2020

À l’issue des journées d’action contre les violences faites aux femmes, le Comité d’examen des décès liés à la violence conjugale annonce la publication de son premier rapport annuel. Avec son large éventail de recommandations, ce rapport est un appel à agir ensemble pour prévenir la violence conjugale et sauver des vies.

Après s’être dotés de solides outils d’analyse, les membres du Comité ont fait l’examen approfondi de 10 événements de violence conjugale survenus avant 2018 dans différents milieux. Dans tous les cas, ils ont pu observer la présence d’un nombre élevé de facteurs de risque. Tant les victimes de violence conjugale que les agresseurs ont été en contact avec des services ou des ressources d’aide et de protection. Malgré tout, ces 10 événements de violence dans un contexte conjugal ont donné lieu à 19 décès, majoritairement des femmes.

Cette démarche a permis de faire ressortir deux enjeux majeurs : l’importance de bien évaluer les risques et aussi de favoriser le partage de l’information confidentielle pertinente entre les différents secteurs d’intervention lorsque la protection des personnes le justifie. Le Comité a ainsi pu formuler de nombreuses recommandations visant principalement la sensibilisation du public, la formation des intervenants et des acteurs concernés, ainsi que le développement et la mise à jour de meilleurs outils pour les services policiers.

Pour rappel, le Comité d’examen des décès liés à la violence conjugale a été mis sur pied par le Bureau du coroner en janvier 2018. Sa création vient d’ailleurs cristalliser une mesure du Plan d’action gouvernemental en matière de violence conjugale 2018-2023. Formé de représentantes et représentants d’une vingtaine de groupes, d’institutions et de ministères intéressés à contrer la violence conjugale, ce comité multidisciplinaire a pour mandat, entre autres, de dégager les principaux constats et les enjeux systémiques liés à de tels décès, les facteurs de risque et de protection, de même que les tendances émergentes à partir de l’analyse des dossiers d’investigation des coroners.