Arrêt Jordan: le PQ souligne l'urgence d'utiliser la clause dérogatoire

09 Avril 2017

Le Parti québécois estime que le gouvernement de Philippe Couillard doit évoquer de toute urgence la clause dérogatoire pour que le Québec puisse se soustraire à l'arrêt Jordan de la Cour suprême du Canada, qui a mené la semaine dernière à la libération d'un homme qui était accusé du meurtre de sa femme.

Le chef de l'opposition officielle, Jean-François Lisée, et la porte-parole du PQ en matière de justice, Véronique Hivon, ont fait une conférence de presse dimanche après-midi, entourés de groupe de défense de femmes violentées et de victimes, pour souligner l'urgence de la situation, qui commence à avoir des impacts tangibles dans la province depuis que l'arrêt a été rendu, en juillet.