Le courage devrait suffire

22 Février 2019

Imaginez une femme en détresse, victime de violence conjugale. Elle prend son courage à deux mains pour demander de l'aide dans une maison d'hébergement. Et on lui dit : « Désolé, on n'a pas de place. Pouvez-vous rappeler demain ? »

Ce scénario n'a rien de fictif. Bon an, mal an, sous-financement oblige, cela se produit des milliers de fois au Québec. Les chiffres de la Fédération des maisons d'hébergement pour femmes font frémir. Chaque année, entre 6000 et 10 000 demandes d'hébergement sont refusées, faute de places. Avec des conséquences parfois tragiques.

Source