Le domicile, «l'endroit le plus dangereux» pour les femmes: entrevue avec Manon Monastesse

26 Novembre 2018

Plus de la moitié des femmes assassinées dans le monde en 2017 ont été tuées par leur compagnon ou des membres de leur famille, ce qui fait du domicile «l'endroit le plus dangereux pour une femme», selon une étude de l'ONU publiée dimanche.

Dans cette étude diffusée à l'occasion de la journée internationale pour l'élimination de la violence contre les femmes, le Bureau des Nations unies sur la Drogue et la Criminalité a calculé que sur un total de 87 000 homicides de femmes dans le monde en 2017, environ 50 000 (58%) ont été commis par leur compagnon ou des membres de leur famille.

Manon Monastesse était en entrevue le 26 novembre dernier pour réagir sur ce rapport et rappeler l'importance d'impliquer les hommes alliés dans la lutte. L'occassion d'évoquer ainsi la tenue du Déjeuner des (jeunes) hommes qui se déroulait juste après cette entrevue, dès 9h.