#ellesaussi

23 Octobre 2018

C'est bien vrai que plus de femmes ont fait leur entrée à l’Assemblée nationale, et on ne peut que s’en réjouir… à condition que ce nombre se traduise par des décisions politiques qui soutiennent les autres femmes de la société.

Or, quelques jours après ce premier anniversaire de #moiaussi, la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes (FMHF) a demandé au nouveau gouvernement de se mobiliser afin de soutenir ce réseau sous-financé. En fait, selon les chiffres du regroupement des maisons d’hébergement, de 6000 à 10 000 femmes doivent chaque année rebrousser chemin après s’être heurtées à des centres de première ligne qui affichent complet. « Que peuvent-elles faire d’autre que retourner dans leur domicile où elles risquent leur vie ? Comment peut-on les aider si on n’a pas de ressources, c’est impossible de continuer comme ça », se désespère la présidente de la FHMF, Manon Monastesse, que j’interviewai le lendemain de la conférence de presse tenue le 17 octobre.