Féminicides: comment combattre ce fléau?

27 Août 2020

L’adresse est anonyme; l’endroit, pourvu de plusieurs caméras de sécurité et de boutons de panique. La maison est calme pendant la journée: les femmes et leurs enfants sont à l’école ou au travail. Dans cette maison d’hébergement en banlieue de Québec, les femmes sont en sécurité lorsqu’elles annoncent leur départ à leur conjoint violent – moment critique où surviennent plus fréquemment les homicides suivis de suicides. Mais d’autres n’ont pas cette chance.