Harcèlement de rue : appel à la dénonciation

31 Octobre 2015

La réalité du Saguenay–Lac-Saint-Jean est tout autre que celle de Montréal. Sans métro et bus achalandés qui fourmillent de microagressions sexuelles, peut-on dire que le harcèlement de rue est chose courante dans la région? 

Marie-Hélène Senay, de la Fédération des maisons d’hébergement, est incisive: «Est-ce que la tape sur les fesses de ton mononc’ cochon est moins grave que le viol dans la ruelle? Ça va ensemble, c’est un continuum. C’est de la violence envers les femmes et c’est au cœur de la lutte contre l’inégalité des sexes.»

Source