Les invisibles

28 Mars 2019

Comment arrive-t-on, alors, à dénombrer l’invisible? On n’y arrive pas. Dans le rapport de dénombrement de l’itinérance, publié cette semaine, on reconnaît les limites d’une telle opération pour mettre au jour l’itinérance cachée. On serait tenté de croire qu’il vaut mieux un dénombrement imparfait que pas de dénombrement pantoute, mais la méthode a des répercussions sur les conclusions, et les conclusions, elles, orientent les moyens mis en place pour lutter contre l’itinérance, m’expliquait Mélanie Walsh, directrice de l’Auberge Madeleine, une ressource pour femmes. Et dans le cas qui nous occupe, le dénombrement qui minimise l’itinérance cachée renforce un biais en défaveur des femmes.