L’argent promis absent pour plusieurs maisons d’hébergement pour femmes violentées

30 Avril 2020

Et puis, la COVID-19 met de la pression sur un système d’aide déjà étiré au maximum: la maladie entraîne toutes sortes de dépenses additionnelles, car plus d’employés sont nécessaires pour accueillir et aider les femmes - mais aussi pour désinfecter les lieux, où vivent beaucoup de femmes à l’étroit, et donc à risque de devenir des foyers d’éclosion.