Les leçons tirées de l’affaire Shafia, 10 ans plus tard

30 Juillet 2019

Dix ans après que l’affaire Shafia eut consterné le Québec, les intervenants disent avoir tiré des leçons et développé des stratégies pour aider les femmes victimes de violences liées à l’honneur.

(...) 

Avec les maisons d’hébergement qui débordent et les services sociaux qui peinent à répondre à la demande, le Québec n’est pas à l’abri d’un nouveau drame à la Shafia, croient les intervenants.

Aujourd’hui, la majorité des refuges acceptent les femmes qui sont à risque de violence basée sur l’honneur, note Claudine Thibaudeau de SOS violence conjugale.

Mais quand une personne appelle pour trouver un hébergement d’urgence, il se peut qu’on lui réponde : « désolé, il n’y a plus de places » aujourd’hui dans votre secteur.

C’est ce que l’organisme a dû répondre à 2805 reprises à des victimes potentielles de toutes formes de violence au cours de l’année 2018-2019 en raison du manque de places criant dans les ressources.