Québec forme un comité d'examen des décès liés à la violence conjugale

28 Novembre 2017

Le meurtre de la jeune Daphné Boudreault à Mont-Saint-Hilaire le printemps dernier – présumément assassinée par son ancien conjoint - a incité le gouvernement du Québec à se rendre aux « demandes répétées » du milieu qui réclamait un Comité d'examen des décès liés à la violence conjugale.

C’est dans la foulée du meurtre de Mme Boudreault que le cabinet du ministre Coiteux a rencontré des représentantes de la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes du Québec et du Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale du Québec. Ces rencontres ont mené à la formation du comité qui sera chargé de se pencher sur les circonstances ayant mené à la mort d’une personne dans un contexte de violence conjugale.