Trop de victimes et des ressources qui débordent

30 Janvier 2020

Les ressources d'hébergement pour femmes violentées attendent avec impatience l’aide de Québec, en raison du manque criant de place.     

À l’émission «J.E» ce soir, on a pu constater l’ampleur de la problématique.     

Dans les ressources de plus longue durée, le manque de place oblige les intervenantes à attribuer les places aux femmes qui sont le plus à risque d’être assassinées.