Un « bouton panique » pour les femmes violentées à Longueuil

26 Mars 2018

Le Service de police de l'agglomération de Longueuil (SPAL) offre désormais à des femmes victimes de violence conjugale la possibilité d'utiliser un service d'alerte personnalisée pour demander l'aide des policiers.

Grâce à lui, des femmes ayant déjà été agressées et qui se sentiraient en danger pourront utiliser un « bouton-panique », qui permettra aux agents d'accéder rapidement au dossier de la victime, dans lequel se trouvera par exemple des informations sur le conjoint ou l'ex-conjoint agresseur.