Violence conjugale : Québec pressé de mieux former les policiers

08 Décembre 2020

Un comité formé dans la foulée du meurtre de la jeune Daphné Huard-Boudreault par son ex-conjoint en 2017 presse Québec de mieux former les policiers afin qu’ils protègent davantage les victimes de violences conjugales dont les agresseurs demeurent introuvables.

Il s’agit d’une des 28 recommandations contenues dans le premier rapport annuel du Comité d’examen des décès liés à la violence conjugale publié lundi au terme de deux ans de travaux.