Revue de presse

Journaux, télé, radio, médias sociaux.: pour tout savoir sur les sujets brûlants d'actualité ! 

Les Artistes Point’Arts remettent un don à La Maison Dalauze

14 Janvier 2019

Les Artistes Point’Arts, organisme sans but lucratif et fier partenaire de l’arrondissement de RDPAT, s’implique encore dans sa communauté ! Il a remis à La Maison Dalauze, organisme pour femmes violentées, un don de 180$ récolté lors du souper de Noël. De g. à d, Anne-Marie Monfette pour la Maison Dalauze, Gilles Bélanger vice-président et Sylvie Brien, présidente des Artistes Point’Arts.

Les ressources en itinérance peinent à suffire à la demande

11 Janvier 2019

Les personnes en situation d’itinérance sont de plus en plus nombreuses à Québec et depuis le début de l’hiver, les différentes ressources débordent.  Du côté du YWCA, qui vient en aide aux femmes dans le besoin, 17 lits sont mis à la disposition des usagers et le service d’hébergement fonctionne à pleine capacité. D’ailleurs, selon la directrice des services d’hébergement, Stéphanie Lampron, l’organisme refuse chaque jour entre 10 à 17 femmes puisqu’il manque de place.

At Auberge Shalom pour femmes, traditional Jewish food brings more than comfort

07 Janvier 2019

Friday nights at the Auberge Shalom pour femmes shelter, there is a braided challah on the dinner table — a soft bread brushed with an egg wash to make it glossy and sprinkled with sesame seeds. The challah is part of the meal at which the Jewish Sabbath, Shabbat, is ushered in.

Des femmes tuées parce qu’elles sont des femmes

05 Janvier 2019

Le nombre de Québécoises tuées par leur conjoint ou par un membre de leur famille est «atrocement stable», malgré les campagnes et les mouvements de dénonciation des violences envers les femmes. «Après 30 ans dans ce métier, parfois, je suis un peu découragée», avoue Manon Monastesse, directrice de la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes. Le Québec a connu, en décembre dernier, deux drames qui ont toutes les apparences de meurtres conjugaux : la disparition de Christine St-Onge lors d’un voyage au Mexique, puis l’assassinat de Laurie-Anne Grenier, à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Violences conjugales, nouveau décès d'une femme : Entrevue avec Manon Monastesse

18 Décembre 2018

Entrevue donnée par Manon Monastesse, directrice de la FMHF, sur Gravel le matin le 18 décembre 2018 

Un chèque de 20 030 $ à l’organisme Regard en Elle

13 Décembre 2018

Les organisateurs de la 6e édition de la Course Les ASPirants ont officiellement remis un chèque de 20 030 $ à la maison d’hébergement pour femmes violentées Regard en Elle. Le 7 octobre dernier avait lieu la Course Les ASPirants au Parc de l’île-Lebel, où près de 1200 participants ont chaussé leurs espadrilles. Une occasion pour tous de vivre l’expérience de cette course et de se mobiliser pour une bonne cause. La somme amassée cette année s’ajoute aux 73 800 $ versés à l’organisme depuis 2013, un don totalisant 93 830 $. Gagnants

Aide réclamée: les refuges pour sans-abri débordent à Montréal

13 Décembre 2018

Alors que les refuges pour sans-abri affichent complet cette nuit, TVA Nouvelles a appris que l’administration Plante et les principaux intervenants en itinérance ont tenu une rencontre à ce sujet jeudi après-midi à l’hôtel de ville de Montréal. «En ce qui a trait aux ressources d’hébergement pour femmes, ça fait des années que des ressources telles que la Maison Marguerite, l’Auberge Madeleine et La Rue des Femmes refusent des femmes, faute de place.

Des hommes se mobilisent contre la violence faite aux femmes

06 Décembre 2018

Au Québec, une femme sur trois âgée de 16 ans et plus est victime d’agression sexuelle. Dans la région, les deux maisons d’hébergement pour femmes sont pleines. C’est dans ce contexte que des hommes influents de la région ont décidé de faire partie de la solution. Invités par la Coalition des groupes de femmes de la Haute-Yamaska et Brome-Missisquoi à participer à un « déjeuner des hommes », et issus de tous les horizons de la société, ils semblent prêts à se retrousser les manches. C’est surtout à titre d’homme, et comme citoyen, que ces personnes ont été invitées, rappelle Mme Paquin. « Le grand objectif de l’événement était de les réunir et de savoir ce qu’ils étaient prêts à faire individuellement et collectivement pour aider la lutte à la violence faite aux femmes. »

Violence envers les femmes : ne nous résignons pas

04 Décembre 2018

Le 26 novembre dernier se tenait au Collège de Rosemont la 4e édition du Déjeuner des hommes alliés contre les violences faites aux femmes, organisé par la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes (FMHF). Animé par le documentariste Will Prosper, l’événement donnait la parole aux chercheurs Simon Lapierre, Patrick Ladouceur et à l’acteur et auteur Émile Proulx-Cloutier. Une trentaine de jeunes hommes étaient présents pour leur poser des questions et leur adresser des commentaires. L’idée de la FMHF est de réunir des hommes alors que se conclut, le 6 décembre, date anniversaire de la tragédie de Polytechnique, la campagne des 12 jours d’action contre les violences envers les femmes. Un seul chiffre, fourni par Louise Cordeau, présidente du Conseil du statut de la femme présente à l’événement, justifie de s’adresser particulièrement aux jeunes hommes : 82 % des victimes de violence conjugale sont des femmes de 18 à 29 ans. Parce que ce drame les concerne au premier chef, ce sont les femmes qui se mobilisent pour toute action en la matière.

Campagne de solidarité en soutien aux victimes de violence conjugale

03 Décembre 2018

Une campagne de solidarité en soutien aux victimes de violence conjugale a été lancée par la Table locale de concertation en violence conjugale de Chibougamau-Chapais (TCVCCC). Ayant pour thème #compte sur moi, la campagne se déploiera jusqu’au 14 décembre dans plusieurs restaurants de Chibougamau et Chapais, ainsi que dans certains lieux publics.

Le domicile, «l'endroit le plus dangereux» pour les femmes: entrevue avec Manon Monastesse

26 Novembre 2018

Plus de la moitié des femmes assassinées dans le monde en 2017 ont été tuées par leur compagnon ou des membres de leur famille, ce qui fait du domicile «l'endroit le plus dangereux pour une femme», selon une étude de l'ONU publiée dimanche. Dans cette étude diffusée à l'occasion de la journée internationale pour l'élimination de la violence contre les femmes, le Bureau des Nations unies sur la Drogue et la Criminalité a calculé que sur un total de 87 000 homicides de femmes dans le monde en 2017, environ 50 000 (58%) ont été commis par leur compagnon ou des membres de leur famille. Manon Monastesse était en entrevue le 26 novembre dernier pour réagir sur ce rapport et rappeler l'importance d'impliquer les hommes alliés dans la lutte. L'occassion d'évoquer ainsi la tenue du Déjeuner des (jeunes) hommes qui se déroulait juste après cette entrevue, dès 9h. 

Les femmes violentées manquent de services au Québec

26 Novembre 2018

Dans le cadre des 12 jours d’action contre les violences envers les femmes, la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes (FMHF) lance une campagne de sensibilisation soulignant le manque de services pour les femmes violentées.

12 jours d'action : les femmes violentées manquent de services au Québec!

24 Novembre 2018

Dans le cadre des 12 jours d’action contre les violences envers les femmes, la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes (FMHF) lance une campagne de sensibilisation soulignant le manque de services pour les femmes violentées. Douze vignettes dévoileront le témoignage de femmes ayant vécu de multiples formes de violences. «Mon fils est mon agresseur », « ma famille ne voyait pas la violence que je subissais », « mes nuits étaient hantées par des cauchemars incessants » … Autant de vécus reflétant la réalité de milliers de femmes et d’enfants au Québec, qui encore aujourd’hui se trouvent confrontés à des manques de services effroyables.

Déjeuner des hommes : la violence au menu

22 Novembre 2018

Le lundi 26 novembre en matinée aura lieu, au Collège Rosemont, le quatrième Déjeuner des hommes. Présenté dans le cadre des 12 jours d’action contre la violence envers les femmes, l’événement organisé par la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes du Québec vise notamment à engager les hommes dans la lutte contre ce type de violence.

2000 roses rouges pour briser le silence

22 Novembre 2018

Des intervenantes vont distribuer 2000 roses rouges le 6 décembre à l’occasion de la Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes. Un geste qui leur permet de s’ouvrir sur le sujet. «On souhaite que cette journée ait un impact, a indiqué Marie-Claude Gareau de l’Accueil pour Elle. On ne veut pas que ça passe sous silence. Que les femmes, quand elles subissent de la violence, qu’elles savent qu’il y a des endroits pour les aider. »

La grenouille et le chaudron ou la violence contre les femmes

20 Novembre 2018

Dans le cadre des 12 jours d’action contre les violences faites aux femmes, le Comité réseau local de services de Champlain (CISSS Montérégie-centre) présente La grenouille et le chaudron, une pièce écrite et mise en scène par Catherine Papineau. (...)  Catherine Papineau, une résidante de Chambly, a œuvré pendant 18 ans à titre d’intervenante en violence conjugale auprès de l’organisme Carrefour pour Elle à Longueuil. En 2002, elle devient également comédienne au sein du Café Théâtre de Chambly. L’idée de monter une pièce de théâtre remonte à 2008, mais il a fallu attendre un congé de maternité pour que le projet commence à prendre forme. « En 2012, j’ai fait lire la pièce à différents intervenants en violence conjugale et à des acteurs en théâtre qui l’ont bien accueillie. »

J.E. : Dans l'enfer de la violence conjugale

01 Novembre 2018

La violence conjugale est un problème d’envergure au Québec alors que, chaque année, il y a en moyenne 19 000 plaintes de victimes pour des crimes comme des agressions sexuelles, du harcèlement, des séquestrations.Cette semaine, l’émission «J.E.» se plonge dans la dure réalité de la violence conjugale. Est-ce que les victimes sont bien protégées? Sont-elles toujours prises au sérieux? Nombreuses sont celles qui n’osent pas porter plainte. Avec les commentaires de Manon Monastesse, directrice et de Sylvie Bourque, présidente de la FMHF. 

Violences conjugales : la légitime défense différée est-elle la solution ? Réponses en France et au Canada

31 Octobre 2018

C’était il y a quatre ans. Jacqueline Sauvage était condamnée à 10 ans de prison pour avoir tué le 10 septembre 2012 son mari qui la battait et abusait de ses enfants depuis des années. Cette condamnation avait provoqué de fortes réactions d’associations féministes, ainsi que des débats dans la société française. La notion de légitime défense différée pour les femmes battues apparaît pour la première fois.  (...)  "A part inscrire une décision comme l’arrêt Lavallée dans le code criminel, il faut la formation des instances, juges, avocats et travailleurs pour comprendre la psychologie des femmes battues. C’est bien que les Français pensent à copier notre modèle mais il faut savoir l’interpréter pour avoir un impact positif plutôt que négatif. " affirme Manon Monastesse directrice de la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes du canada.

Quand le milieu de travail se mêle de la violence conjugale

30 Octobre 2018

En juillet dernier, la Nouvelle-Zélande a créé un congé spécifique pour les victimes de violence conjugale: 10 jours payés pour leur permettre d’échapper à leur foyer sans craindre de perdre leur emploi. Au Québec comme ailleurs, les législateurs·trices commencent à reconnaître que le milieu de travail doit favoriser l’émancipation des survivant·e·s. Tour d’horizon des politiques en place ici et là-bas, certaines plus généreuses que d’autres. (...)  « Se déclarer comme victime de violence conjugale, c’est déjà extrêmement difficile, alors je n’imagine pas que des femmes puissent faussement invoquer ce motif-là. » — Manon Monastesse, directrice générale de la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes, au Québec

80 000$ amassés pour venir en aide aux femmes et enfants victimes de violence conjugale

27 Octobre 2018

Le Cocktail gourmet annuel de la Fondation Carrefour pour Elle a permis de recueillir un bénéfice de plus de 80 000$, le 18 octobre. Sous la présidence d’honneur du Dre Véronique Brousseau et Monsieur Luc Boivin, cette soirée a également permis aux convives de s’amuser avec notre nouvel encan numérique interactif. Mettant en vedette la chanteuse Kim Richardson et ses musiciens et animé par l’animatrice de télévision et radio Isabelle Racicot, l’évènement accueillait plus de 250 convives à la Plaza Rive-Sud de La Prairie.

Pages