Revue de presse

Journaux, télé, radio, médias sociaux.: pour tout savoir sur les sujets brûlants d'actualité ! 

"L'égalité des femmes, encore un tabou"

27 Septembre 2018

Récemment, une femme a été forcée de s’exiler à 250 kilomètres de chez elle, faute de place dans une maison d’hébergement à proximité de chez elle. Une autre, en Outaouais, a passé la nuit dans sa voiture, terrorisée à l’idée que son conjoint violent la retrouverait. Elle n’avait pas le choix, le centre d’hébergement était plein à craquer. «Il semble malheureusement que leur vote soit considéré aussi acquis que leur consentement», a dénoncé le Groupe des 13, un regroupement d’organismes qui viennent en aide aux femmes aux quatre coins de la province. Ce silence accablant entourant la question de la violence faite aux femmes, la vice-cheffe du Parti québécois l’a bien remarqué.

L'hébergement Carrefour pour elle: un «pouvoir combiné»

26 Septembre 2018

orce est d’admettre que les 4300 appels répertoriés en une année sur la ligne d’écoute justifient à eux seuls la raison d’être des services offerts par une maison d’hébergement comme le Carrefour pour Elle. Mais l’an dernier, le Carrefour a également accueilli 88 femmes et 114 enfants en hébergement, sa principale vocation. Avec une présence moyenne de 19 personnes par jour dans l’établissement, le taux d’occupation était de 97%. Et certains séjours pouvaient aller jusqu’à trois mois, l’hébergement moyen tournant autour de 35 jours.

Suis-je devenue une féministe de service?

25 Septembre 2018

J’étouffe! On dirait que je fais une «écoeurantite» aiguë. J’ai envie de me rouler en petite boule quand on me demande d’aller défendre les enjeux féministes. Quelques jours plus tard, le Groupe des 13, une coalition de regroupements féministes dont la Fédération des femmes du Québec, le Regroupement québécois des centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) et Femmes autochtones du Québec a effectué une sortie médiatique pour dénoncer l’absence des enjeux féminins de la campagne électorale, malgré le nombre record de candidatures à l’élection. Elles ont bien raison. Si le fait de présenter/faire élire plus de femmes assurait l’atteinte de l’égalité pour les femmes, ça se saurait. Et puis, ce silence radio était malheureusement prévisible

Les enjeux féminins absents de la campagne électorale, dit le Groupe des 13

23 Septembre 2018

MONTRÉAL — Après une année marquée par un mouvement sans précédent de dénonciation des violences sexuelles, les regroupements féministes de la province attendaient une campagne électorale résolument orientée vers la condition féminine. Quelle ne fut pas leur déception! Certains partis font meilleure figure que d'autres en matière d'engagements envers l'égalité des genres, reconnaît Marie-Andrée Gauthier, coordonnatrice du Réseau des Tables régionales de groupes de femmes du Québec, mais aucun d'entre eux n'a mis ces aspects de son programme à l'avant-plan de la place publique.

Il est minuit moins une pour parler de femmes

23 Septembre 2018

Le Groupe des 13 — qui coalise une vingtaine de regroupements féministes, dont la Fédération des femmes du Québec, le Regroupement québécois des centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) et Femmes autochtones du Québec — a diffusé dimanche une lettre ouverte accusant les formations politiques de tenir les électrices pour acquises. Enchaîner les promesses qui concernent l’ensemble de la population ne suffit pas, car les politiques publiques n’ont pas les mêmes effets sur les hommes que les femmes, relève-t-on.

Soixante-quinze piasses

21 Septembre 2018

Lundi, je visitais la Maison grise, une maison d’hébergement pour femmes en difficulté, à Montréal. Les femmes admises y restent jusqu’à deux ans, dans un logement autonome. Les problèmes qu’elles vivent sont extrêmement divers, souvent complexes. Près de la moitié sont immigrantes. Certaines ont des enfants, des problèmes de santé mentale, de toxicomanie, ou alors elles fuient la violence. Ça varie. Mais dans tous les cas, le chemin les ayant menées à la Maison fut long et douloureux. Les intervenantes — il y en a sur place en tout temps — prennent le temps de panser les blessures laissées par la violence, les abus, la pauvreté. Chaque jour, elles accompagnent ces femmes qui entreprennent la tâche immense de se reconstruire. Pour ça, ni l’augmentation du nombre de places sur la liste d’un médecin de famille ni la construction de maisons de retraite coquettes, qu’on brandit pourtant sur toutes les tribunes, ne sont très utiles.

60 000 $ remis à des maisons d’hébergement

20 Septembre 2018

Maintenant que les inconforts causés par leur performance physique sont apaisés, les Demois’ailes étaient prêtes à remettre les fonds qu’elles ont amassés dans le cadre de ce défi qui a poussé chacune des 35 participantes à courir sur une distance de 100 km.  C’est avec beaucoup de fierté que les 60 000 $ recueillis par les participantes ont été distribués à 10 maisons d’hébergement venant en aide à une clientèle féminine.

Demois’Ailes: Cadeau de 60 000$ aux maisons d’hébergement

19 Septembre 2018

Le comité organisateur du défi des Demois’Ailes, au cours duquel 35 femmes ont parcouru 750 km à la course à travers différentes régions du Québec, a dressé son bilan final ce matin. Pas moins de 60 000$ ont été amassés pour soutenir différentes maisons d’hébergement.  

Le 21 septembre prochain, on se mobilise contre la violence sexuelle face aux femmes

06 Septembre 2018

En 2017-2018, le C.A.L.A.C.S. La Vigie de Salaberry-de-Valleyfield a reçu 243 nouvelles demandes d’aide directe. Cela s’ajoute aux 277 personnes aidées par l’organisme au cours de la même période. Devant ces statistiques frappantes, on comprend l’importance de la Journée d’action contre la violence sexuelle faite aux femmes, le 21 septembre prochain. Dans la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent, une activité se tiendra dans trois MRC de la région, soit celle de Vaudreuil-Soulanges, Beauharnois-Salaberry et Haut-Saint-Laurent. Cette démarche est issue d’une collaboration entre le Centre de femmes D’Main de femmes, le Centre de femmes La Moisson, Espace Suroît, Résidence Elle du Haut-Saint-Laurent,  L’Accueil pour Elle et La Passerelle.

Trois activités dans la région pour dénoncer la violence sexuelle faite aux femmes

05 Septembre 2018

Le vendredi 21 septembre marquera encore cette année la Journée contre la violence sexuelle faite aux femmes. Un événement qui donnera lieu à trois activités organisées par le CALACS La Vigie et six organismes du Suroît qui viennent en aide aux femmes violentées.

L’Aquarelle atteint un bilan jamais égalé

30 Août 2018

Cette année, la maison d’hébergement L’Aquarelle a atteint un sommet jamais égalé depuis son existence avec un taux d’occupation de 100.4 %. Ce taux représente 146 femmes et 114 enfants pour un grand total de 260 personnes ayant besoin d’un hébergement d’urgence et sécuritaire.

La violence conjugale, un cycle difficile à briser

03 Août 2018

Le meurtre de Kim Racine démontre malheureusement encore une fois que le cycle de la violence conjugale est difficile à briser. «Le conjoint violent va tenter de maintenir son contrôle, donc d’une façon il va s’excuser, il va s’amender, il va dire: "je ne recommencerai plus", "je vais aller en thérapie"», explique la directrice générale de la Fédération des maisons d'hébergement pour femmes, Manon Monastesse.

Les Demois’Ailes relèvent un autre défi

17 Juillet 2018

Encore une fois cette année, les Demois'Ailes se sont relayées sur 750 kilomètres en quatre jours à la course pour soutenir la cause des femmes et des enfants victimes de violence conjugale. Grâce à leurs efforts, 35 000 $ ont été récoltés pour les maisons d’hébergement venant en aide aux femmes et aux enfants victimes de violence conjugale.

Entrevue avec Manon Monastesse : Migrantes en foyers pour femmes violentées

06 Juillet 2018

Manon Monastesse, directrice de la FMHF, est intervenue dans Gravel le matin pour revenir sur le reportage de Radio-Canada " Des demandeuses d’asile dans des refuges pour femmes violentées".  L'entrevue est disponible ici.  Le reportage en question est disponible ici. 

Soutenir la maison de l’espoir

04 Juillet 2018

Si Manon Beaumier a accepté d’être notre Tête d’affiche cette semaine, toutefois, c’est uniquement pour mettre en lumière l’œuvre et les besoins criants de la Maison Le Far qui héberge les femmes ayant des difficultés personnelles, familiales, conjugales ou qui sont victimes de violence conjugale. La Maison accueille également les enfants qui les accompagnent.

Une fausse inauguration d’un logement social comme moyen de revendication

12 Juin 2018

Élus, citoyens et médias étaient convié le 8 juin à l’inauguration d’Habitation Solidaires, à la station métro de Longueuil. Toutefois, pas de nouveaux logements sociaux tels qu’annoncé. Ce canular a plutôt été l’occasion pour les groupes communautaires d’exposer les réalités vécues par les femmes locataires et leurs besoins en matière de nouvelles unités de logement social.

Premières accusations criminelles du #moiaussi

07 Juin 2018

Des intervenantes auprès de victimes d’agressions sexuelles se réjouissent des accusations portées contre Michel Venne, les premières au criminel visant une personnalité publique dénoncée dans le mouvement #moiaussi. « C’est un signal clair [du système de justice] qu’on veut répondre aux besoins des victimes », lance la directrice générale de la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes, Manon Monastesse.

Réno Dépôt soutient l’organisme Regard en elle

31 Mai 2018

Anciennement sous l’enseigne de L’Entrepôt RONA, le magasin Réno Dépôt est maintenant bien établi à Charlemagne, au 110, rue Émile-Despins. Les employés et représentants de Lowe’s Canada profitaient récemment de l’ouverture officielle de la succursale pour offrir un don à l’organisme Regard en elle. Un montant de 5 000 $ a été remis à l’organisme en vue de la réalisation du projet Deuxième Étape, qui vise à construire six logements abordables et sécuritaires pour soutenir les femmes violentées. La mission de Regard en elle consiste à venir en aide à toutes les femmes violentées en contexte conjugal, accompagnées ou non d’enfants et ce, de façon sécuritaire et confidentielle.

Donner la parole aux enfants pour comprendre de l'intérieur la violence conjugale

29 Mai 2018

Il se prenait pour le roi de la maison est le titre du livre qui donne la parole à des enfants qui ont vécu de la violence conjugale. La recherche, à la base de ce livre novateur qui retrace en images les témoignages d’enfants et d’adolescents québécois et franco-ontariens, a été réalisée par Isabelle Côté de l’Université de Laurentienne et Simon Lapierre de l’Université d’Ottawa. (...)  Présente lors du lancement du livre mardi dans le cadre de l’assemblée générale de la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes, Sophie Grégoire avoue qu’elle a eu de la difficulté à lire le livre, qu’elle trouve à la fois troublant, nécessaire et utile.

Sentence de Mervil : «Le système de justice a manqué à son devoir»

24 Mai 2018

La vidéo de Luck Mervil publiée sur sa chaîne YouTube quelques minutes seulement après le prononcé de sa sentence pour exploitation sexuelle a provoqué de nombreuses réactions dans la population et auprès des intervenants de première ligne. C’est le cas de Manon Monastesse, directrice de la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes, qui dénoncé en entrevue avec Mario Dumont non pas seulement les propos de Mervil, mais également sa sentence.

Pages