Revue de presse

Journaux, télé, radio, médias sociaux.: pour tout savoir sur les sujets brûlants d'actualité ! 

Un 5 à 7 contre la violence amoureuse

12 Mars 2020

L'Escale de l'Estrie, une maison d'hébergement pour femmes et enfants victimes de violence conjugale, a lancé le 10 mars dernier une première édition sherbrookoise des Couloirs de la violence amoureuse. Cette initiative propose aux étudiants de 4e et 5e secondaire de vivre une expérience multimédia afin de les sensibiliser à la violence conjugale.

Le Punkstock récolte 1000 $ au profit de L’Accueil pour Elle

12 Mars 2020

Avec les deux soirées qui ont presqu’affichées complet, la réussite était effectivement au rendez-vous. Et la levée de fonds a permis de remettre une somme de 1000 $ à l’organisme L’Accueil pour Elle. « L’argent est toujours bienvenu. Les subventions peinent à couvrir tous les services que nous offrons. Les salaires, entre autres. Les besoins sont grands. Tout augmente. Le coût de la vie. Mais cet évènement est également bon pour notre visibilité », raconte Nicole Thauvette de l’organisme qui souligne ses 40 ans

Immense retard, petit rattrapage

12 Mars 2020

Les dernières semaines ont permis, à coups de reportages percutants, de montrer l’ampleur des besoins en matière de protection de la jeunesse et de soutien aux victimes de violence conjugale. Les mesures annoncées mardi ne permettront de soulager qu’une portion infime des problèmes rencontrés dans ces structures sous-financées — et ne régleront pas le problème de leadership.

Budget Girard: les maisons d’hébergement pour femmes à demi-satisfaites

11 Mars 2020

Il s’agit donc de 120 millions sur cinq ans, soit 24 millions par année, ce qui est insuffisant même pour combler les besoins des maisons actuelles, soit les maisons d’urgence et les maisons dites de deuxième étape (pour le plus long terme), a fait valoir Mme Monastesse.

Budget: la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes «mi-figue mi-raisin»

11 Mars 2020

La Fédération évalue les besoins à 43,3 millions $ seulement pour les 36 maisons qu’elle représente, et c’est sans compter les maisons qui sont sous l’égide d’un autre regroupement et les maisons indépendantes.

Retour sur les investissements destinés au maisons d'hébergement avec Manon Monastesse

11 Mars 2020

Le budget Girard annoncé le 10 mars dernier comprenait 181 millions attribués à la violence conjugale. De cette somme, 121 millions sont dédiés aux maisons d'hébergement. Cette somme est divisible sur 5 ans, donc un investissement de 24 millions est à prévoir. 24 millions pour consolider le réseau, développer de nouvelles places, autant pour les maisons d'hébergement d'urgence et les maisons d'hébergement 2e étape. De plus, aucune somme n'a été attribuée pour le développement de logements sociaux. Le combat n'est malheureusement pas encore terminé.  

Ressources limitées pour les femmes itinérantes de l’Ouest

10 Mars 2020

L’itinérance cachée frappe les femmes de l’ouest de Montréal, qui multiplient les sacrifices pour trouver du logement. Les ressources dans ce secteur sont insuffisantes pour combler leurs besoins, considèrent plusieurs intervenants.

Québec veut s’attaquer à la violence conjugale avec un budget équilibré

10 Mars 2020

Le deuxième budget du ministre Eric Girard, qui doit être déposé mardi, sera équilibré et contiendra des fonds pour aider les organismes de lutte contre la violence conjugale.

Violence contre les femmes : l’autre épidémie

10 Mars 2020

Depuis 2013, l’Organisation mondiale de la santé affirme que la violence contre les femmes est un « problème mondial de santé publique d’ampleur épidémique ». Et considérant le nombre de pays touchés, on peut carrément parler de pandémie. Il est plus que temps que nous en soyons mondialement conscients

Financement des maisons d’hébergement pour femmes: la fédération plutôt optimiste

09 Mars 2020

À la veille du budget Girard, la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes se dit «plutôt optimiste»; elle espère que son appel à l’aide a été entendu par le gouvernement Legault.

Ces refuges qui doivent, malgré eux, fermer la porte aux femmes

09 Mars 2020

La directrice de la maison d'hébergement Libère-elles, Mme Céline Lefebvre, était en entrevue avec Radio-Canada Ottawa/Gatineau pour faire le point sur la situation d'hébergement critique de cette région.

Violence conjugale : l’hésitation à dénoncer et à demander de l’aide

09 Mars 2020

Encore trop de gens hésitent à dénoncer des situations de violence conjugale, par peur ou parce qu’ils ne sont pas convaincus qu'il s’agit de violence conjugale. C’est ce que constate Lyne Bourgelas, la directrice adjointe de la maison d’hébergement pour les femmes et enfants Le Far, à Trois-Rivières.

Manque de ressources dans les maisons pour femmes : Entrevue avec Manon Massé

09 Mars 2020

« On verra à quelle hauteur les sommes seront au rendez-vous, puis l'on parle exclusivement des maisons d'hébergement plus largement que les maisons de la fédération que représentent Mme Monastesse, mais l'ensemble des maisons d'hébergement au Québec. Juste au niveau de la consolidation, on parle de 70 millions et pour le développement des places pour répondre, on parle d'un autre 70 millions », rapportait Mme Massé en entrevue avec Manon Globensky à la radio de Radio-Canada.

Une remise en question de la définition de la violence conjugale qui fait mal

09 Mars 2020

La Table de concertation des groupes de femmes de la Montérégie (TCGFM) et ses groupes membres dénoncent la propension de plusieurs groupes pour hommes à remettre en question la définition de la violence conjugale, telle qu’elle a été réitérée dans le Plan d’action gouvernementale en matière de violence conjugale 2018-2023. Dans cette définition, la violence conjugale est issue d’une dynamique de rapports de pouvoir inégaux entre les femmes et les hommes. Elle mise sur l’aspect coercitif, c’est-à-dire la prise de contrôle sur l’autre plutôt que la perte de maîtrise de soi.

Ces femmes qu’on tue : faire la lumière sur les féminicides

09 Mars 2020

En 2018, 63 femmes ont été tuées au Canada parce qu’elles étaient des femmes. Ce phénomène porte un nom, celui de féminicide. Mais d’où vient cette violence, pourquoi est-elle dirigée contre les femmes et comment s’en sortir? Céline Galipeau a tenté de trouver des pistes de réponse dans une émission spéciale diffusée jeudi. Voyez (ou revoyez) l'émission spéciale « Ces femmes qu'on tue » diffusée à la télévision de Radio-Canada et animée par Céline Galipeau. Elle y reçoit notamment Manon Monastesse, directrice générale de la FMHF.

Comment accompagner les victimes de violence conjugale

09 Mars 2020

Avec Sébastien Bovet, Maitre Louise Langevin ainsi que Manon Monastesse (DG de la FMHF), des citoyen.ne.s appelent à l'émission pour poser des questions sur l'accompagnement des femmes victimes de violence conjugale.

L’art au service du Centre féminin du Saguenay

09 Mars 2020

« C’est extraordinaire que ces artistes nous aient contactées, d’autant que dans certains de nos ateliers, nous demandons aux femmes de réaliser des dessins, des fresques, inspirés par leurs discussions sur des sujets comme les droits des femmes. Puisqu’une part de notre financement doit provenir de revenus autonomes, cette aide sera bienvenue », assure Marie-Claude Bouchard.

Quebec women's shelters call for increased funding ahead of budget

06 Mars 2020

Groups representing women's shelters in Quebec say they are in need of a long overdue funding increase, calling the current situation make or break. The Quebec federation of women's shelters (FMHF) and the Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale (RMFVVC), which represent 79 shelters across Quebec, are asking for $77 million in the 2020 provincial budget, which will be tabled Tuesday. A CBC News analysis revealed that in November 2019, an average of 620 women and children a day were turned away from domestic violence shelters across Canada.

Violence conjugale : encore du travail à faire

06 Mars 2020

Entrevue de Lyne Bourgelas, directrice adjointe de la maison Le FAR en Mauricie dans le téléjournal.  Une situtation cirtique qui touche toutes les régions de la province. 

Montérégie: la Table de concertation des femmes déplore la remise en question de la violence conjugale

06 Mars 2020

La Table de concertation des groupes de femmes de la Montérégie (TCGFM) et ses groupes membres ont dénoncé hier la propension de plusieurs groupes pour hommes à remettre en question la définition de la violence conjugale, telle qu’elle a été réitérée, dans le Plan d’action gouvernementale en matière de violence conjugale 2018-2023. Dans la définition, la violence conjugale est issue d’une dynamique de rapports de pouvoir inégaux entre les femmes et les hommes. Elle mise sur l’aspect coercitif, c’est-à-dire la prise de contrôle sur l’autre plutôt que la perte de maîtrise de soi. Sur le terrain, des groupes pour hommes ont conçu leurs propres définitions de la violence conjugale y incluant plusieurs situations : des ripostes de femmes victimes qui se défendent, des situations de tensions ponctuelles au sein d’un couple ou encore des disputes qui n’ont rien à voir avec les rapports de domination.

Pages