Revue de presse

Journaux, télé, radio, médias sociaux.: pour tout savoir sur les sujets brûlants d'actualité ! 

La violence conjugale est-elle plus présente dans certains communautés culturelles?

13 Décembre 2019

Entrevue avec Manon Monastesse, directrice générale de la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes : La violence conjugale est-elle plus présente dans certains communautés culturelles ? La pression pour les femmes immigrantes lors de leur arrivée ic

Il manque de refuges pour femmes

13 Décembre 2019

Les centres d'hébergement pour victimes de violence conjugale du Québec n'ont jamais dû refuser autant de personnes en détresse, faute de moyens. Ils lancent un cri du coeur pour que tous les femmes et enfants dans le besoin soient protégés.   Chaque année, une douzaine de femmes se font assassiner par leur conjoint ou par leur ex-conjoint au Québec, a déploré jeudi Manon Monastesse, directrice générale de la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes.       Ce qui inquiète aussi les intervenants, c’est que des milliers de femmes en crise et leurs enfants n’ont pas pu trouver refuge dans une des maisons d’hébergement du Québec lorsqu’elles ont appelé à l’aide.      

Il manque de refuges pour femmes

13 Décembre 2019

Les centres d'hébergement pour victimes de violence conjugale du Québec n'ont jamais dû refuser autant de personnes en détresse, faute de moyens. Ils lancent un cri du coeur pour que tous les femmes et enfants dans le besoin soient protégés.  En 2018-2019, la Fédération a dû refuser 15 000 femmes par manque d’espace dans ses 36 maisons d’hébergement. C’est bien plus que les 10 000 de l’année précédente.   

Faute de moyens, les refuges pour femmes débordent.

13 Décembre 2019

Entrevue de Manon Monastesse, directrice de la FMHF, avec Berdard Drainville sur 98.5fm. Une entrevue faisant suite au triple homicides conjugal et familial survenu à Pointe-Aux-Tremble. 

Le meurtre familial est un acte calculé, un acte de contrôle de l'autre

12 Décembre 2019

Benoit Dutrizac reçoit Manon Monastesse, directrice générale de la Fédération des maisons d'hébergement pour femmes : Encore un meurtre familial à Montréal. Sous financement et débordement des ressources ; où sont les politiques ?

Une mère et ses deux enfants trouvés morts à Pointe-aux-Trembles

12 Décembre 2019

Compte tenu du passé violent du suspect, a-t-on mis le filet de sécurité en place pour s’assurer que monsieur respecte ses conditions? C'est ce que se demande Manon Monastesse, directrice de la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes, qui était de passage à 24/60, mercredi.

Violence conjugale : les ressources sont à bout de souffle

12 Décembre 2019

Mme Monastesse indique que les 36 maisons de la Fédération auraient besoin d’un rehaussement d’au moins 28 millions de dollars pour pouvoir donner les services adéquats aux femmes.

Un système de santé qui échoue deux fois en moins de deux mois

12 Décembre 2019

Reste que la détresse n’explique pas tout, car l’auteur du meurtre découvert hier avait des antécédents de violence conjugale, rappelle Manon Monastesse de la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes.

Violence conjugale : les failles du filet de sécurité

12 Décembre 2019

« Il y a vraiment eu des trous dans le filet de sécurité », s'indigne en entrevue Manon Monastesse. Un « pattern » qui revient beaucoup trop souvent, souligne-t-elle. « À la base de tout ça, se trouvent souvent des intervenants qui n'ont pas une compréhension adéquate de ce qu'est la violence conjugale et de l'évaluation de la dangerosité. »

Où le système a-t-il failli ?

12 Décembre 2019

Selon Manon Monastesse, le 810 donne « une illusion de sécurité pour les victimes ». Très peu de victimes savent exactement ce qu'impliquait un 810. C'est un ordre de garder la paix qui ne génère pas de dossier criminel. Il s'agit d'une entente hors-cour, fruit de négociations avec un procureur de la Couronne ou encore de la Défense. Cependant, ce 810 n'est pas supposé être appliqué lorsqu'il est question d'infractions criminelles. La réalité est que dans le district de Montréal, bon nombre de 810 est attribué dans des cas de violence conjugale. Il faudrait donc se demander pourquoi ? L'entrevue débute vers 26 minutes.

Comment prévenir la violence conjugale ?

12 Décembre 2019

« Notre première réaction est de se dire que nous avons des outils pour évaluer le risque d'homicide et on se dit toujours que c'est une situation qui aurait pu être évitée. » rapporte Manon Monastesse lors de son entrevue avec Patrice Roy.

Trois cadavres découverts dans une résidence à Pointe-aux-Trembles

12 Décembre 2019

Manon Monastesse, directrice de la FMHF, était dans les bureaux de la radio de Radio-Canada à l'émission 15-18 pour commenter sur le triple meurtre, et possible homicide conjugal, survenu dans l'est de l'île de Montréal. L'entrevue débute à 16h14.

Triple meurtre à Pointe-aux-Trembles: «c’est Polytechnique toutes les années au Québec»

12 Décembre 2019

Chaque année, une douzaine de femmes se font assassiner par leur conjoint ou par leur ex-conjoint au Québec. «Malheureusement, c’est Polytechnique toutes les années au Québec», a regretté, jeudi matin, la directrice générale de la Fédération des maisons d'hébergement pour femmes, Manon Monastesse. «Et c’est une femme à tous les deux jours et demi au Canada qui est tuée par son conjoint ou son ex-conjoint, a-t-elle poursuivi, en direct sur QUB radio. C’est un problème majeur.»  Mercredi matin, une mère et ses deux enfants ont été retrouvés morts dans une résidence du quartier Pointe-aux-Trembles à Montréal. Pour une deuxième fois en moins de deux mois, un père aurait décimé sa famille avant de s’enlever la vie. 

Des conseils juridiques gratuits pour les victimes de violence sexuelle

10 Décembre 2019

Un premier pas est franchi pour améliorer le soutien aux victimes de violence sexuelle: la clinique Juripop offrira des conseils juridiques gratuits aux victimes, grâce à un coup de pouce de Québec.

2,6 millions$ pour de l'aide juridique gratuite aux victimes de violence sexuelle

10 Décembre 2019

La ministre LeBel a bien indiqué qu’il s’agissait d’un «premier pas, une première mesure ciblée» et que d’autres mesures viendront pour faciliter le processus de dénonciation et d’accompagnement des victimes.

2,6 millions$ pour de l’aide juridique gratuite aux victimes de violence sexuelle

10 Décembre 2019

Juripop a déjà commencé à recruter des partenaires en région, qui vont suivre une formation plus poussée, a précisé Me Gagnon. Dès le printemps prochain, les premières victimes pourront être accueillies. Le projet pilote a cependant cours dès le 1er janvier prochain jusqu’au 31 mars 2021.

2,6 millions$ pour de l’aide juridique gratuite aux victimes de violence sexuelle

10 Décembre 2019

«On est très heureuse aussi que ce soit le service de Juripop qui soit retenu. On sait qu’ils ont une vocation d’enjeux sociaux et ils sont très à l’aise à intervenir auprès des victimes comme ils ont déjà fait auparavant. On est très heureuse et très confiante qu’ils vont faire un excellent travail et mettre en place rapidement leur service», a commenté Manon Monastesse, directrice générale de la fédération.

2,6 millions$ pour de l’aide juridique gratuite aux victimes de violence sexuelle

10 Décembre 2019

«Ce n’est pas forcer, non plus, les victimes dans un processus judiciaire qui ne leur convient pas. Ce ne sont pas toutes les victimes qui veulent aller devant la cour et ce ne sont pas toutes les victimes qui ont besoin de ça. Juripop sera également là pour les accompagner, leur expliquer les conséquences ou les difficultés et ce qui découle du fait de dénoncer à la police. Elles pourront maintenant prendre leurs décisions de façon beaucoup plus éclairée», a ajouté la ministre LeBel.

Victims of sexual assault in Quebec are getting access to free legal support

10 Décembre 2019

Justice Minister Sonia Lebel made the announcement Monday, saying the government will dole out $2.6 million for the pilot project, as part of a $50-million package over five years announced in the last budget to strengthen the support and protection of vulnerable people.

Les victimes de violence sexuelle recevront des conseils juridiques gratuits

10 Décembre 2019

« Par cette démarche-là, l’idée c’est de partir des besoins de la victime, de la personne, plutôt que d’essayer qu’elle rentre dans les cases que le système a décidées pour elle. Si elle se présente et dit “moi, ce n’est pas tant une condamnation que je veux ; je voudrais que mon agresseur reconnaisse les torts qu’il m’a faits”, est-ce qu’on peut aller vers des initiatives de justice réparatrice ? Est-ce que c’est plus une poursuite au civil ? C’est ça aussi l’idée », a expliqué la députée péquiste de Joliette, Véronique Hivon.

Pages