Revue de presse

Journaux, télé, radio, médias sociaux.: pour tout savoir sur les sujets brûlants d'actualité ! 

Coronavirus : augmentation des appels de détresse pour violence conjugale

20 Mars 2020

Selon la directrice de la Fédération des maisons d'hébergement pour femmes, Manon Monastesse, le nombre d'appels de détresse faits à la ligne SOS violence conjugale a augmenté de 15 % au cours de la dernière semaine. Elle affirme que le confinement qui découle de la pandémie de coronavirus est un facteur aggravant de la violence conjugale.

Les maisons d'hébergement pour femmes demeurent ouvertes

18 Mars 2020

Entrevue avec Manon Monastesse, directrice générale de la Fédération des maisons d'hébergement pour femmes : «Tout le monde confiné, ne veut pas dire tout le monde en sécurité»: cette phrase circule énormément sur les médias sociaux présentement. Les femmes en détresse ne cessent pas de l’être avec la crise du coronavirus...comment les peut-on les aider en ce moment?

Coronavirus: des mesures strictes dans les centres d’hébergement pour femmes

18 Mars 2020

Les victimes de violence conjugale ont toujours accès à leurs centres malgré la crise de la COVID-19, a fait savoir la directrice générale de la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes (FMHF), Manon Monastesse.

Quand on punit la victime

16 Mars 2020

Dans l’étude menée par Simon Lapierre, dans les trois quarts des situations soulevées par les maisons d’hébergement, l’ex-conjoint violent était la source des accusations. Mais dans bon nombre de cas, ce sont les travailleurs sociaux de la DPJ ou des psychologues qui avaient eu, eux aussi, une évaluation erronée de cas de violence conjugale. « Ces accusations sont toujours portées dans un contexte où on ne comprend pas la situation de violence conjugale et de la violence post-séparation. En fait, on ne croit pas les femmes et les enfants quand ils disent qu’ils ont peur. Et cela mène à des situations vraiment injustes et inacceptables où les femmes et les enfants sont placés dans des situations dangereuses. » — Simon Lapierre, professeur à l’École de travail social de l’Université d’Ottawa

Les maisons d'hébergement insatisfaites du budget

12 Mars 2020

Entrevue avec Manon Monastesse, directrice générale de la Fédération des maisons d'hébergement pour femmes qui devra travailler avec la moitié du budget demandé.

Les besoins des femmes violentées restent immenses

12 Mars 2020

« C’est en effet un investissement majeur qui va nous permettre de pérenniser le financement des maisons d’hébergement, mais c’est évident qu’on n’a pas eu ce qu’on voulait », confie Manon Monastesse, de la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes.

Ingrid Falaise s'implique pour les maisons d'hébergement pour les femmes victimes de violence conjugale

12 Mars 2020

On remercie Ingrid Falaise de s'impliquer autant dans le réseau des maisons d'hébergement pour femmes. Pour avoir plus de détails sur la soirée bénéfice dont elle sera l'animatrice, c'est par ici !

Un 5 à 7 contre la violence amoureuse

12 Mars 2020

L'Escale de l'Estrie, une maison d'hébergement pour femmes et enfants victimes de violence conjugale, a lancé le 10 mars dernier une première édition sherbrookoise des Couloirs de la violence amoureuse. Cette initiative propose aux étudiants de 4e et 5e secondaire de vivre une expérience multimédia afin de les sensibiliser à la violence conjugale.

Le Punkstock récolte 1000 $ au profit de L’Accueil pour Elle

12 Mars 2020

Avec les deux soirées qui ont presqu’affichées complet, la réussite était effectivement au rendez-vous. Et la levée de fonds a permis de remettre une somme de 1000 $ à l’organisme L’Accueil pour Elle. « L’argent est toujours bienvenu. Les subventions peinent à couvrir tous les services que nous offrons. Les salaires, entre autres. Les besoins sont grands. Tout augmente. Le coût de la vie. Mais cet évènement est également bon pour notre visibilité », raconte Nicole Thauvette de l’organisme qui souligne ses 40 ans

Immense retard, petit rattrapage

12 Mars 2020

Les dernières semaines ont permis, à coups de reportages percutants, de montrer l’ampleur des besoins en matière de protection de la jeunesse et de soutien aux victimes de violence conjugale. Les mesures annoncées mardi ne permettront de soulager qu’une portion infime des problèmes rencontrés dans ces structures sous-financées — et ne régleront pas le problème de leadership.

Budget Girard: les maisons d’hébergement pour femmes à demi-satisfaites

11 Mars 2020

Il s’agit donc de 120 millions sur cinq ans, soit 24 millions par année, ce qui est insuffisant même pour combler les besoins des maisons actuelles, soit les maisons d’urgence et les maisons dites de deuxième étape (pour le plus long terme), a fait valoir Mme Monastesse.

Budget: la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes «mi-figue mi-raisin»

11 Mars 2020

La Fédération évalue les besoins à 43,3 millions $ seulement pour les 36 maisons qu’elle représente, et c’est sans compter les maisons qui sont sous l’égide d’un autre regroupement et les maisons indépendantes.

Retour sur les investissements destinés au maisons d'hébergement avec Manon Monastesse

11 Mars 2020

Le budget Girard annoncé le 10 mars dernier comprenait 181 millions attribués à la violence conjugale. De cette somme, 121 millions sont dédiés aux maisons d'hébergement. Cette somme est divisible sur 5 ans, donc un investissement de 24 millions est à prévoir. 24 millions pour consolider le réseau, développer de nouvelles places, autant pour les maisons d'hébergement d'urgence et les maisons d'hébergement 2e étape. De plus, aucune somme n'a été attribuée pour le développement de logements sociaux. Le combat n'est malheureusement pas encore terminé.  

Québec veut s’attaquer à la violence conjugale avec un budget équilibré

10 Mars 2020

Le deuxième budget du ministre Eric Girard, qui doit être déposé mardi, sera équilibré et contiendra des fonds pour aider les organismes de lutte contre la violence conjugale.

Violence contre les femmes : l’autre épidémie

10 Mars 2020

Depuis 2013, l’Organisation mondiale de la santé affirme que la violence contre les femmes est un « problème mondial de santé publique d’ampleur épidémique ». Et considérant le nombre de pays touchés, on peut carrément parler de pandémie. Il est plus que temps que nous en soyons mondialement conscients

Ressources limitées pour les femmes itinérantes de l’Ouest

10 Mars 2020

L’itinérance cachée frappe les femmes de l’ouest de Montréal, qui multiplient les sacrifices pour trouver du logement. Les ressources dans ce secteur sont insuffisantes pour combler leurs besoins, considèrent plusieurs intervenants.

Ces femmes qu’on tue : faire la lumière sur les féminicides

09 Mars 2020

En 2018, 63 femmes ont été tuées au Canada parce qu’elles étaient des femmes. Ce phénomène porte un nom, celui de féminicide. Mais d’où vient cette violence, pourquoi est-elle dirigée contre les femmes et comment s’en sortir? Céline Galipeau a tenté de trouver des pistes de réponse dans une émission spéciale diffusée jeudi. Voyez (ou revoyez) l'émission spéciale « Ces femmes qu'on tue » diffusée à la télévision de Radio-Canada et animée par Céline Galipeau. Elle y reçoit notamment Manon Monastesse, directrice générale de la FMHF.

Comment accompagner les victimes de violence conjugale

09 Mars 2020

Avec Sébastien Bovet, Maitre Louise Langevin ainsi que Manon Monastesse (DG de la FMHF), des citoyen.ne.s appelent à l'émission pour poser des questions sur l'accompagnement des femmes victimes de violence conjugale.

L’art au service du Centre féminin du Saguenay

09 Mars 2020

« C’est extraordinaire que ces artistes nous aient contactées, d’autant que dans certains de nos ateliers, nous demandons aux femmes de réaliser des dessins, des fresques, inspirés par leurs discussions sur des sujets comme les droits des femmes. Puisqu’une part de notre financement doit provenir de revenus autonomes, cette aide sera bienvenue », assure Marie-Claude Bouchard.

Financement des maisons d’hébergement pour femmes: la fédération plutôt optimiste

09 Mars 2020

À la veille du budget Girard, la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes se dit «plutôt optimiste»; elle espère que son appel à l’aide a été entendu par le gouvernement Legault.

Pages