Revue de presse

Journaux, télé, radio, médias sociaux.: pour tout savoir sur les sujets brûlants d'actualité ! 

Contrer la violence faite aux femmes

07 Décembre 2015

Le dimanche 6 décembre dernier, une centaine de personnes se sont rassemblées à la Place du 6-Décembre-1989 afin de rendre hommage aux 14 femmes assassinées il y a 26 ans, lors de la tuerie de l’École polytechnique de Montréal. Pour la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes, même si l’on reconnait aujourd’hui cette tuerie comme un crime politique envers les femmes, la lutte pour l’égalité, la justice et le droit de vivre dans un monde sans violence est loin d’être terminée pour celles-ci.

Journée nationale de commémoration et d'action contre la violence faite aux femmes - La ministre Stéphanie Vallée souligne la Journée nationale du 6 décembre

06 Décembre 2015

QUÉBEC, le 6 déc. 2015 /CNW Telbec/ - La ministre de la Justice, Procureure générale du Québec et ministre responsable de la Condition féminine, Mme Stéphanie Vallée, participe aux événements organisés à Montréal dans le cadre de, la Journée nationale de commémoration et d'action contre la violence faite aux femmes, en mémoire des victimes de la tragédie survenue le 6 décembre 1989 à l'École Polytechnique de Montréal. À cet égard, la ministre Vallée rappelle la motion adoptée par l'Assemblée nationale le 3 décembre afin de rendre hommage aux 14 jeunes femmes victimes de cet acte de violence sexiste.

Regroup’elles brise des mythes

01 Décembre 2015

Démarrée le 25 novembre, la campagne nationale des 12 jours d’action pour l’élimination des violences envers les femmes bat son plein jusqu’au 6 décembre, journée nationale de commémoration de la tuerie de la Polytechnique. Prenant part aux activités de sensibilisation, Regroup’elles a tenu un kiosque d’information au Cégep de Terrebonne.

Du noir à la lumière : le témoignage d'une victime de violence conjugale

29 Novembre 2015

C'est une violence qu'on ne voit pas. Elle peut être physique, psychologique, verbale, passer par le contrôle financier ou sexuel. Cette violence est surtout répandue. Chaque année, des milliers femmes demandent l'aide du Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale. Marie-France a subi la violence verbale et physique de son conjoint pendant sept longues années. C'est lorsqu'elle a passé la porte, avec son fils, d'une de ces maisons d'hébergement qu'elle a senti « pour la première fois un accueil sans jugement, de l'amour vrai, donné sans coups, sans rien ».

Déjeuner des hommes - S'engager et agir avec les femmes

29 Novembre 2015

Une quarantaine d’hommes d’horizons divers ont répondu à l’invitation de la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes (FMHF) et participé au premier Déjeuner des hommes, vendredi à Montréal. Qualifié « d’initiative majeure » par l’un des panélistes, le lieutenant-détective Dominic Monchamp du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), l’événement visait à inciter les hommes à prendre la parole au sujet de la violence faite aux femmes.

Plus de 10 000 femmes refusées dans les maisons d’hébergement

28 Novembre 2015

Plus de 10 000 femmes ont été refusées dans une maison d’hébergement en 2014-2015, faute de place. Et cette statistique est sans doute beaucoup trop conservatrice, puisqu’elle provient de la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes, qui représente 34 des 109 maisons du Québec. La réalité pourrait donc être le triple, souligne-t-on à la fédération.

Plus de 10 000 femmes refusées dans les maisons d'hébergement

28 Novembre 2015

Plus de 10 000 femmes ont été refusées dans une maison d'hébergement en un an, faute de place. Cette statistique provient de la Fédération des maisons d'hébergement pour femmes, qui ne représente que 34 des 109 établissements du genre au Québec. La réalité pourrait être trois fois pire dans l'ensemble de la province, selon ce que suggère la fédération. Cette statistique étonnante a été relevée vendredi à l'occasion d'un évènement réunissant des hommes contre la violence envers les femmes, à Montréal.

Plus de 10 000 femmes refusées dans les maisons d'hébergement

27 Novembre 2015

Plus de 10 000 femmes ont été refusées dans une maison d'hébergement en 2014-2015, faute de place. Et ce chiffre est sans doute beaucoup trop conservateur, puisqu'il provient de la Fédération des maisons d'hébergement pour femmes, qui représente 34 des 109 maisons du Québec. La réalité pourrait donc être le triple, souligne-t-on à la Fédération.

Men's group learns 100,000 women turned away from homeless shelters

27 Novembre 2015

Women were turned away from homeless shelters 100,000 times in the past year because of a lack of space. The Federation of Shelters for Women, which represents one-third of the 109 shelters in the province, said the real figure could be triple their statistic. The Federation reported the high number of women turned away from shelters during a meeting of Men for the Elimination of Violence against Women -- an event where several dozen men gathered to discuss the issue. Manon Monastesse, executive director of the Federation of Shelters, said she was comforted by hearing men discussing violence against women.

Violence contre les femmes: des hommes en parlent

27 Novembre 2015

MONTRÉAL – Plus de 10 000 femmes ont été refusées dans une maison d’hébergement en 2014-2015, faute de place. Et cette statistique est sans doute beaucoup trop conservatrice, puisqu’elle provient de la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes, qui représente 34 des 109 maisons du Québec. La réalité pourrait donc être le triple, souligne-t-on à la fédération.

Plus de 10 000 femmes refusées dans les maisons d'hébergement, faute de place

27 Novembre 2015

Plus de 10 000 femmes ont été refusées dans une maison d'hébergement en 2014-2015, faute de place. Et cette statistique est sans doute beaucoup trop conservatrice, puisqu'elle provient de la Fédération des maisons d'hébergement pour femmes, qui représente 34 des 109 maisons du Québec. La réalité pourrait donc être le triple, souligne-t-on à la fédération.

Réunir des hommes pour éliminer la violence faite aux femmes

27 Novembre 2015

« Ce qu'il faut faire, c'est se positionner clairement et dire haut et fort que c'est inacceptable. Peu importe la façon dont [la violence] se manifeste. » Vendredi matin, pour une première fois, la Fédération des maisons d'hébergement pour femmes a réuni des hommes pour discuter de l'élimination de la violence envers les femmes. Simon Lapierre, professeur à l'École de service social de l'Université d'Ottawa, faisait partie des invités. Annie Desrochers l'a reçu à l'émission.  

Jacques Létourneau à l'émission Médium large - Le lavage de la semaine

27 Novembre 2015

Le président de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), Jacques Létourneau, et le président et cofondateur de Credo, Christian Bélair, passent en revue les événements marquants de l'actualité. M. Létourneau parle de sa participation au Déjeuner des hommes pour l'élimination des violences envers les femmes, organisé par la Fédération, en fin d'émision.

Plus de 10 000 femmes refusées dans les maisons d'hébergement, faute de place

27 Novembre 2015

Plus de 10 000 femmes ont été refusées dans une maison d'hébergement en 2014-2015, faute de place. Et cette statistique est sans doute beaucoup trop conservatrice, puisqu'elle provient de la Fédération des maisons d'hébergement pour femmes, qui représente 34 des 109 maisons du Québec. La réalité pourrait donc être le triple, souligne-t-on à la fédération.

Plus de 10 000 femmes refusées dans les maisons d'hébergement, faute de place

27 Novembre 2015

Plus de 10 000 femmes ont été refusées dans une maison d’hébergement en 2014-2015, faute de place. Et cette statistique est sans doute beaucoup trop conservatrice, puisqu’elle provient de la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes, qui représente 34 des 109 maisons du Québec. La réalité pourrait donc être le triple, souligne-t-on à la fédération.

10 000 femmes dans le besoin refusées faute de place

25 Novembre 2015

La campagne des 12 jours d’action pour l’élimination des violences envers les femmes aura lieu du 25 novembre, Journée internationale contre les violences envers les femmes, jusqu'au 6 décembre, qui correspond à la Journée nationale de commémoration de la tuerie de Polytechnique. Dans le cadre de cette campagne, l'organisme Regroup’elles, membre de la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes (FMHF), convie la population à participer au kiosque de sensibilisation qui aura lieu le mercredi 25 novembre, au Cégep régional de Lanaudière à Terrebonne, de 12h à 13h30.

La parole aux hommes

22 Novembre 2015

Soucieuse d’inciter les hommes à s’engager contre la violence faite aux femmes, la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes (FMHF) a concocté un déjeuner comme on n’en a encore jamais vu au Québec. Ce « Déjeuner des hommes », inspiré du « Breakfast with the Guys » lancé en Alberta, donnera l’occasion à ceux-ci de discuter de violence faite aux femmes et aux enfants et d’envisager des façons de prendre la parole collectivement à ce sujet.

Quand la santé publique encaisse : des organismes dénoncent la désorganisation du réseau

18 Novembre 2015

Prévention du suicide, de la violence conjugale et des infections transmissibles sexuellement et par le sang, lutte contre le tabagisme, soutien à l’allaitement, promotion des saines habitudes de vie… Autant de programmes qui sont touchés par les compressions de 30 % imposées aux directions de santé publique au printemps dernier, a constaté Le Devoir, dans le cadre d’une enquête qui sera diffusée dans les prochains jours. Et ce n’est qu’un avant-goût de ce qui est à prévoir, préviennent les acteurs du réseau.

Harcèlement de rue : appel à la dénonciation

31 Octobre 2015

La réalité du Saguenay–Lac-Saint-Jean est tout autre que celle de Montréal. Sans métro et bus achalandés qui fourmillent de microagressions sexuelles, peut-on dire que le harcèlement de rue est chose courante dans la région?  Marie-Hélène Senay, de la Fédération des maisons d’hébergement, est incisive: «Est-ce que la tape sur les fesses de ton mononc’ cochon est moins grave que le viol dans la ruelle? Ça va ensemble, c’est un continuum. C’est de la violence envers les femmes et c’est au cœur de la lutte contre l’inégalité des sexes.»

L'amour qui fait mal

01 Septembre 2015

Samantha Higgins, 22 ans, et Cheryl Bau-Tremblay, 28 ans, ont vraisemblablement été assassinées par leur conjoint. Deux jeunes femmes qui ne pensaient sans doute pas que leur conjoint poserait le geste ultime. Cette violence, celle qui laisse des traces permanentes, pas seulement sur la peau, mais dans la tête, Suzy (nom fictif) et Maguy l'ont toutes deux vécue.

Pages